Connectez-vous avec nous

FORMULE 1

Alpine F1 – Regard sur 2022

Publié

au

L'état de Alpine F1 avant le début de la saison 2022

Alpine vise à être une écurie qui lutte pour des victoires. Cet objectif n’est pas nécessairement irréaliste, mais la tâche pourrait se révéler être trop grande pour Alonso et Ocon. Alpine est toutefois dans un processus de retour vers le sommet et a un plan à plus long terme.

Ce plan passera probablement par Oscar Piastri, mais l’arrivée de ce dernier ne se fera pas avant 2023. Il n’en demeure pas moins qu’Alpine sera l’une des écuries à surveiller en 2022 et sera très avantagé par les nouvelles régulations.

Alpine a fini la saison 2021 à la cinquième place du Championnat. Encore loin du podium mais avec une victoire, celle d’Esteban Ocon en Hongrie, comme point fort de l’année.

Après une année riche en rebondissements, marquée notamment par sa première victoire en Grand Prix, Esteban Ocon a dressé le bilan de l’année 2021 d’Alpine en Formule 1.

Esteban Ocon savoure son année passée chez Alpine. Le Français sort d’une saison satisfaisante sous les couleurs de l’écurie française, avec une incroyable victoire en Hongrie au mois d’août dernier. Accompagné du double champion du monde Fernando Alonso, le pilote de 25 ans a permis à Alpine d’accrocher la cinquième place du classement des constructeurs. De quoi faire le bonheur d’Esteban Ocon.

Publicité

On reprend presque les mêmes et on repart de zéro. Comme pour Aston Martin, Renault a décidé de changer de nom pour devenir Alpine, une marque sportive qui a connu de nombreux succès en rallye. Après une intersaison chargée, avec le départ de Cyril Abiteboul en janvier 2021, l’écurie française a choisi de faire revenir le double champion du monde, Fernando Alonso, pour accompagner Esteban Ocon. L’équipe a misé sur l’expérience d’Alonso pour faire briller le Français.

Le directeur général Laurent Rossi s’attendait au début de la saison 2021 à ce que l’équipe connaisse une année difficile. En effet, il s’est avéré impossible de rivaliser avec Mercedes, Red Bull, Ferrari et McLaren. Donc la cinquième place était leur meilleure prédiction.

Laurent Rossi admet que l’équipe a fait quelques erreurs dans d’autres domaines. Par exemple, la décision a été prise de retarder un nouveau moteur jusqu’en 2022, ce qui a nui aux performances.

Alpine est synonyme d »instabilité étant donné qu’elle ait connu de multiples changements de propriété et d’identité. Mais l’équipe du groupe Renault a certainement sous-performé ces dernières années. Après tout, c’est une équipe d’usine et lorsque vous assumez la responsabilité de représenter un fabricant, les résultats jouent un rôle important. Cette équipe n’a pas obtenu de meilleurs résultats depuis 2005-2006, lorsqu’elle a remporté deux championnats du monde consécutifs avec Fernando Alonso.

Aujourd’hui, Alonso, plus âgé et plus expérimenté comme tout pilote, a besoin d’outils pour réussir. Il a probablement encore quelques années de carrière devant lui.

Alpine doit creuser profondément maintenant parce que toute la France voit ce nouveau règlement de 2022 comme une nouvelle opportunité pour Alpine de réussir. Sinon, on reviendra très vite aux anciennes méthodes de travail et on verra des têtes tomber.

Publicité

L’équipe a également lutté plus que les trois autres fabricants de groupes motopropulseurs hybrides pour produire le niveau de performance nécessaire. En termes d’efficacité, le groupe motopropulseur Renault n’est pas encore au niveau de Mercedes.

Quant au châssis, l’an dernier il était raisonnable sur certaines épreuves et moins performant sur d’autres. Pendant la majeure partie de la saison, Alpine non plus ne savait pas forcement à quoi s’attendre lors des essais de vendredi. Cela ne présage rien de bon pour une entrée vers une nouvelle ère de réglementation où il s’agit de prendre des décisions de façon quotidienne, voir toutes les heures.

Pour résoudre ce problème, il faut être sûr que la direction dans laquelle on se dirige est la bonne. Cet engagement envers un concept est essentiel, car s’il ya de potentielles embrouilles, le temps presse et vous met dans une situation pire que celle de choisir de s’engager dans la mauvaise direction.

Je pense que la raison en est qu’il y a trop de chefs d’équipe et que chacun protège son petit bout de territoire. Si la décision n’est pas prise, il n’y a pas moyen de se tromper.

Le nouveau moteur d’Alpine

En effet, ce moteur devrait être beaucoup plus puissant que le précédent. Alpine n’a fait que peu évoluer sa voiture de 2019 à 2021 et a même arrêté de l’améliorer à partir du Grand Prix de Baku en 2021. L’écurie a pu ainsi se concentrer rapidement sur la voiture de 2022 avec des tests prometteurs, la seule interrogation concernant la fiabilité du moteur.

Selon Auto Motor und Sport , le moteur Renault avait perdu 35 ch, mais Alpine espère que ce déficit sera comblé par le nouveau moteur en construction à Viry-Chatillon.

Publicité

« Si nous pouvons stabiliser le moteur, nous ferons un grand pas en avant. », indique une source non divulguée à AMuS.

Et le moteur n’est pas le seul moyen pour Alpine de progresser en 2022. En effet, le départ du directeur de l’écurie Aston Martin, Otmar Szafnauer, ouvre plusieurs possibilités. Et l’une d’entre elle serait de voir Szafnauer chez Alpine la saison prochaine. Un atout non négligeable pour l’écurie française.

Le projet Alpine est donc bien lancé, avant l’exécution du fameux « plan » de l’équipe pour 2022 et le nouveau règlement aérodynamique.

En 2022, Ocon et Alonso feront à nouveau partie de l’équipe. Laurent Rossi pointe vers la vers cette nouvelle saison, lorsque de nouvelles réglementations s’appliqueront. Il semblerait qu’Alpine puisse alors se rapprocher davantage des plus grosses équipes, même s’il reste à voir si l’équipe peut complètement combler l’écart.

Le directeur des opérations d’Alpine, Alan Permane, a souligné les points forts des deux pilotes, qualifiant l’expérience d’Alonso de « cadeau » pour l’équipe, tout en louant la capacité d’Ocon à défendre sa position.

« Fernando est complètement le même qu’avant. Avec son expérience, il est un cadeau pour l’équipe », a déclaré Permane.

Publicité

«Esteban est incroyablement bon pour défendre sa position. Quand il est devant, il ne commet aucune erreur.

Alpine F1 - Regard sur 2022 Alonso Ocon

Alpine F1 – Regard sur 2022 Alpine F1 – Regard sur 2022 Alpine F1 – Regard sur 2022 Alpine F1 – Regard sur 2022

Lire aussi : Otmar Szafnauer chez Alpine F1 team ?

Suivez l’actu F1 avec F1lead sur FacebookTwitterInstagram  

Publicité

Prochaine Course

Prochaine course
GP d’Angleterre 01 - 03 juillet
SessionHeure française
Essais libres 113h00 - 14h00
Essais libres 216h00 - 17h00
Essais libres 313h00 - 14h00
Qualifications16h00 - 17h00
Course13h00




NEWSLETTER

Publicité

Classement F1 2022

PosPilotePoints
1Max175
2Perez129
3Leclerc126
4Russell111
5Sainz102
6Hamilton77

Tous

Classement Team F1 2022

PosEquipePoints
1Red Bull304
2Ferrari228
3Mercedes188
4McLaren65
5Alpine61

Tous

Les événements à venir

#GPCourseDate
9Gr-BretagneSilverstone 03 Juil
10AutricheSpielberg10 Juil
11FrancePaul Ricard24 Juil
12HongrieHungaroring31 Juil

Tous

Duels de coéquipiers F1 2022

Qualification
Hamilton45Russel
Verstappen63Pérez
Leclerc81Sainz
Ricardo27Norris
Alonso53Ocon
Gasly63Tsunoda
vettel6
1Stroll
Albon80Latifi
Bottas72Zhou
Schumacher27Magnussen
Hülkenberg1
1Stroll
Grand Prix
Hamilton27Russel
Verstappen62Pérez
Leclerc53Sainz
Ricardo36Norris
Alonso36Ocon
Gasly44Tsunoda
vettel4
3Stroll
Albon62Latifi
Bottas81Zhou
Schumacher43Magnussen
Hülkenberg0
1Stroll