Connectez-vous avec nous

FORMULE 1

HAMILTON ET L’HISTOIRE DU RENOUVELLEMENT DE SON CONTRAT

Publié

au

HAMILTON ET L HISTOIRE DU RENOUVELLEMENT DE SON CONTRAT

Un peu plus de deux mois après le début de la saison, Lewis Hamilton n’a pas encore signé de nouveau contrat avec Mercedes. Autant de doutes que de certitudes sur son avenir.

Après la pause estivale de la saison dernière, Hamilton remporte son septième titre mondial, dès lors tout le monde s’attendait à en savoir plus sur le renouvellement de ce contrat. Mais cela ne s’est pas produit. Nous nous demandons pourquoi.

Nous sommes le 14 janvier et le champion du monde en titre, meilleur pilote de Mercedes, n’a pas encore signé de nouveau contrat avec l’équipe. Évidemment, cette attente a éveillé l’attention des fans, qui se demandent désormais ce qu’il se passera par la suite.

C’est probablement les exigences économiques excessives du britannique de 36 ans, qui, grâce à ses succès en piste et autres, n’a pas l’intention de baisser ses prix.

Le point sur la situation – éventuelles possibilités

Il y a plusieurs hypothèses que l’on pourrait émettre sur ce qui adviendra de cette situation.
Un contrat de deux ans semblerait en effet le scénario le plus probable, et conforme à la volonté de Mercedes et Hamilton, qui conduirait ainsi en Formule 1 au moins jusqu’à l’âge de 38 ans. Qui sait, peut-être aura-t-il alors une autre chance de prolonger encore son aventure en participant à la troisième «ère» technique nouvelle de sa carrière, après le passage des moteurs V8 à l’hybride en 2014, avec le changement de réglementation en 2022.

Une autre certitude est la présence de Toto Wolff en tant que PDG de l’équipe jusqu’en 2023, comme il l’a lui-même annoncé peu avant la fin de l’année. Ce dernier, qui détient déjà 30% des actions de l’équipe, et qui en a acheté 3,3% supplémentaires, devenant ainsi l’un des principaux actionnaires de constructeurs automobiles.

Comme le souligne la Gazzetta dello Sport, il ne faut pas oublier la présence certifiée de Mercedes en Formule 1 au moins jusqu’en 2025. Ineos, le leader du secteur chimique, a récemment racheté 33% des actions de Mercedes, étant peut-être la véritable source des négociations toujours en cours. Ça pourrait être lui, important sponsor qui paie la différence entre ce que Hamilton considère comme la compensation idéale et ce que Mercedes est prête à offrir.

À ce stade, si tous les scénarios ont été correctement considérés, le seul obstacle qui sépare Hamilton du renouvellement de son contrat est son salaire. Le pilote britannique veut 40 millions d’euros par an soit une augmentation de 10% de son salaire actuel, ainsi qu’une supercar Mercedes AMG One d’une valeur de 2,5 millions d’euros en cadeau. Mercedes compte bien lui proposer « seulement » 35 . Qui va donc intervenir pour combler les 5 millions restants ? Mercedes a dû s’adapter à une politique de réduction des coûts pour faire face à la crise économique due à la pandémie de la Covid-19, et les dernières négociations de marché ont reflété ce besoin compréhensible et logique.

Un compromis sera-t-il possible entre les parties concernées? Lewis acceptera-t-il la proposition de Mercedes ou le contraire? Les enjeux sont élevés, pour tout le monde. En attendant, les rumeurs sur son adieu retentissent (démenties par les récentes déclarations de son père Anthony, qui a assuré que le désir de Lewis est de continuer à courir) ou encore sur la possibilité que le renouvellement ait déjà eu lieu mais pas encore rendu public.

HAMILTON ET L'HISTOIRE DU RENOUVELLEMENT DE SON CONTRAT
HAMILTON ET L’HISTOIRE DU RENOUVELLEMENT DE SON CONTRAT

HAMILTON ET L’HISTOIRE DU RENOUVELLEMENT DE SON CONTRAT HAMILTON ET L’HISTOIRE DU RENOUVELLEMENT DE SON CONTRAT

ADIEU RENAULT, L’ÈRE ALPINE EN F1 COMMENCE

SUIVEZ L’ACTU F1 EN TEMPS RÉEL AVEC F1LEAD SUR Facebook ET Twitter







NEWSLETTER