Connectez-vous avec nous

FORMULE 1

GROSJEAN VEUT DISPUTER LE DERNIER GP DE LA SAISON

Publié

au

GROSJEAN VEUT DISPUTER LE DERNIER GP DE LA SAISON

Romain Grosjean n’est toujours pas sûr de pouvoir revenir dans son équipe pour le Grand Prix d’Abu Dhabi.

Grosjean a quitté mercredi matin l’hôpital militaire de Bahreïn, où il récupérait de brûlures subies lors de son spectaculaire accident dimanche durant le Grand Prix de Bahreïn.

Grosjean a pu quitter l’hôpital « à 10h30 locales », a indiqué l’écurie américaine, précisant que le pilote franco-suisse allait suivre un « traitement privé pour ses brûlures subies au dos et aux mains et restera à Bahreïn pour le moment ».

Peu après le départ du GP, dimanche, Grosjean a quitté la piste et a heurté à pleine vitesse les barrières de sécurité. Sa voiture s’est coupée en deux face à la violence de l’impact. Après 28 secondes dans les flammes, il a réussi à s’extirper du cockpit et à franchir le rail de sécurité pour être pris en charge par les secours.

Victime de brûlures sur les mains, il est sorti de l’hôpital ce mercredi et espère pouvoir disputer le dernier GP de la saison le 13 décembre prochain à Abou Dhabi.

Romain Grosjean est engagé dans une course contre-la-montre. Un peu moins de trois jours après son accident survenu dimanche lors du Grand Prix de Bahreïn, le pilote de l’écurie Haas est sorti ce mercredi de l’hôpital avec une idée en tête: revenir à temps pour le dernier rendez-vous de la saison de Formule 1, le 13 décembre prochain lors du Grand Prix d’Abu Dhabi.

« Ma première question à l’hôpital, c’était de demander pour combien de temps j’en avais. Au premier coup de fil avec ma famille, je leur ai dit que j’allais à Abu Dhabi, a indiqué ce mercredi Romain Grosjean, dans une conférence de presse. Je suis désolé pour eux mais j’en ai besoin. Je veux savoir si je peux remonter dans une voiture, je suis obligé. Je ne peux pas me dire que je ne peux pas remonter dans une voiture ».

S’il loupera déjà le Grand Prix de Sakhir ce dimanche, sur le même circuit qui l’a vu percuter un rail de sécurité et avoir sa monoplace coupée en deux et en flammes, le pilote de 34 ans a déjà repris les exercices et veut se donner les moyens de soigner sa sortie. Il n’a qu’une seule inquiétude pour l’heure sur les capacités de sa main gauche à être rétablie à temps. « Je ne vais pas y laisser ma main gauche, si le médecin me dit que ce n’est pas possible, tempère quand même Grosjean. On ne le fera pas dans ce cas. J’ai dit à Marion (Jolles, sa femme NDLR): ‘je suis égoïste, j’ai besoin de le faire’”.

En Formule 1 depuis 2009, Romain Grosjean n’a pas de baquet pour la saison prochaine et sauf retournement de situation, la situation ne devrait pas changer. Ce Grand Prix d’Abu Dhabi est donc symbolique à plus d’un titre. Sa « petite entorse » à la cheville ne devrait pas l’empêcher de pouvoir prétendre à disputer ce Grand Prix. Ni sa capacité mentale à remonter immédiatement dans une voiture de course donc. « Le plus dur, ça a été mon sentiment pour ma femme et mes enfants, c’est ce qui me fait le plus de mal, confie encore Grosjean. Ils étaient devant la télévision en direct, c’est plus la peur pour eux. Moi, j’étais un peu occupé ».

Seule sa main gauche, victime de brûlures, semble donc pouvoir l’empêcher de quitter la Formule 1 au volant d’une monoplace pour la dernière course de sa saison, et certainement de sa carrière en F1. Un temps annoncé en IndyCar, Romain Grosjean ne pense pas « en être capable à l’instant T » par rapport à ses enfants.

« D’un calme olympien » au moment de l’accident, Romain Grosjean affiche déjà une grande détermination pour revenir. Viendra ensuite le temps de digérer ce « choc post-traumatique », ce qu’il commence déjà à faire avec une psychologue, et d’évaluer ses possibilités pour l’avenir. Mais d’ici là, son seul objectif reste de faire ses adieux à la Formule 1 au volant de sa Haas, le 13 décembre prochain à Abu Dhabi.

GROSJEAN LANCE UN APPEL

Sorti de l’hôpital ce mercredi, trois jours après son spectaculaire accident survenu durant le Grand Prix de Bahreïn, Romain Grosjean souhaite retrouver le sapeur-pompier qui l’a « sauvé » lorsqu’il était au milieu des flammes.

Romain Grosjean lance un appel. En visioconférence ce mercredi, le pilote français de l’écurie Haas a émis le souhait de retrouver le sapeur-pompier qui a eu exactement les bons gestes pour l’aider quand il s’est retrouvé au milieu des flammes lors de l’explosion de sa voiture au Grand Prix de Formule 1 de Bahreïn.

« Celui qui a traversé la piste et arrosé mon cockpit est un sapeur-pompier militaire professionnel. Il savait exactement ce qu’il faisait. Il a arrosé l’endroit où j’étais dans la voiture pour garder une sorte de corridor d’air. Tout le monde me dit: ‘Tu as dû avoir super chaud!’ Mais n’ai jamais avalé d’air chaud, c’était leur grosse inquiétude aux soins intensifs. Ce monsieur m’a sauvé. Je vais essayer de le retrouver pour lui offrir un mini-casque et le remercier du fond du cœur », a-t-il raconté.

GROSJEAN VEUT DISPUTER LE DERNIER GP DE LA SAISON GROSJEAN VEUT DISPUTER LE DERNIER GP DE LA SAISON GROSJEAN VEUT DISPUTER LE DERNIER GP DE LA SAISON

F1 : SCHUMACHER CHEZ HAAS EN 2021

F1: RUSSELL REMPLACE HAMILTON

CORONAVIRUS: HAMILTON TRÈS ATTEINT PAR LA NOUVELLE

VANDOORNE, REMPLAÇANT DE HAMILTON CHEZ MERCEDES OU PLUTÔT HULKENBERG?

HAMILTON POSITIF AU COVID-19

MARION JOLLÈS-GROSJEAN A PUBLIÉ UN MESSAGE TOUCHANT

QU’EST-CE QUI A RENDU LE CRASH DE GROSJEAN SI VIOLENT ET COMMENT IL A SURVÉCU

F1 : LE CHAOS APRÈS L’ACCIDENT DE GROSJEAN

RICCARDO CRITIQUE LA F1 POUR DES REDIFFUSIONS «COMPLÈTEMENT IRRESPECTUEUSES» DU CRASH DE GROSJEAN

SUIVEZ L’ACTU F1 EN TEMPS RÉEL AVEC F1LEAD SUR Facebook ET Twitter







NEWSLETTER