Connectez-vous avec nous

FORMULE 1

TODT OPTIMISTE SUR L’ÉTAT DE SANTÉ DE SCHUMACHER

Publié

au

TODT OPTIMISTE SUR L eTAT DE SANTe DE SCHUMACHER

L’ancien patron de Ferrari a expliqué qu’il voyait l’ex-sportif régulièrement et a donné quelques nouvelles sur son état de santé.

Le président de la FIA, Jean Todt, a déclaré à la radio RTL France que Schumacher est toujours «très bien entouré»,

Près de sept ans après son grave accident de ski Méribel, l’état de santé de Michael Schumacher est toujours autant gardé secret par sa famille.

Les personnalités qui le connaissent et le côtoyent encore régulièrement sont souvent évasives quand elles parlent de l’état du septuple champion du monde de Formule 1.

Ce lundi, son ancien mentor Jean Todt, patron de l’écurie Ferrari entre 1993 et 1998, aujourd’hui président de la FIA, était l’invité de RTL France. Et il n’a pas échappé à la question sur Michael Schumacher. 

« Je vois Michael une à deux fois par mois. Ma réponse est tout le temps la même : il se bat. On peut lui souhaité à lui et à sa famille que les choses s’améliorent. Il est très bien entouré et se retrouve dans un endroit où il est confortablement installé », a-t-il expliqué.

Le Français a poursuivi en indiquant qu’il suivait les résultats de son fils : « Il suit les prestations de son fils Mick en Formule 2. Il va probablement courir en Formule 1 l’année prochaine. Cela va être un beau challenge et on est heureux de retrouver un Schumacher au plus haut niveau de la compétition automobile. »

LA MORTALITÉ ROUTIÈRE EST UNE GRANDE PANDÉMIE

«La mortalité routière est une grande pandémie, au même titre que la tuberculose, la malaria, le sida ou le cancer », a réagi M. Todt. « Il y a malheureusement 1,4 million de morts sur les routes tous les ans dans le monde, et entre 30 et 50 millions de blessés avec des séquelles. C’est la cause de mortalité n°1 pour les jeunes entre 5 et 29 ans. Contrairement à d’autres pandémies comme le Covid-19, on a le vaccin ! Le vaccin, c’est mettre sa ceinture de sécurité, un casque, ne pas boire en conduisant, respecter les limites de vitesse. Il faut appliquer (ces règles)», martèle Todt qui souligne les bons chiffres de la France tout en expliquant qu’elle pourrait faire mieux. «La France l’a fait (appliquer les règles) en grande partie. En 1972, il y avait 18.000 morts par an sur les routes, 45 ans plus tard il y en a un peu plus de 3.000 avec trois fois plus de véhicules sur les routes. La France a le potentiel pour diviser par deux le nombre de victimes rapidement.»

TODT OPTIMISTE SUR L’ÉTAT DE SANTÉ DE SCHUMACHER TODT OPTIMISTE SUR L’ÉTAT DE SANTÉ DE SCHUMACHER

HAMILTON DÉCROCHE SON 7E TITRE DE CHAMPION DU MONDE

SUIVEZ L’ACTU F1 EN TEMPS RÉEL AVEC F1LEAD SUR Facebook ET Twitter







NEWSLETTER