Connectez-vous avec nous

DÉCLARATION

STROLL REMONTÉ CONTRE LES ÉCURIES AYANT FAIT APPEL

Publié

au

STROLL REMONTE CONTRE LES ECURIES AYANT FAIT APPEL

Alors que Racing Point a été sanctionnée par la FIA pour utilisation d’écopes de freins Mercedes quand le règlement impose aux écuries de mettre au point cet élément, quatre écuries ont fait appel, ce qui a rendu Lawrence Stroll furieux.

Lawrence Stroll parle peu. Mais quand il décide de communiquer, les mots pèsent lourd. Alors que, avant le Grand Prix du 70eme anniversaire, la FIA a statué sur les réclamations déposées par Renault et sanctionné l’écurie Racing Point, une bonne partie du paddock s’est élevée contre des sanctions jugées trop clémentes.

En effet, pour avoir utilisé des écopes de freins avant et arrière mises au point par Mercedes alors que le règlement en la matière a évolué entre 2019 et 2020, imposant aux écuries de développer en interne ou en collaboration avec un prestataire extérieur à la F1, la formation basée à Silverstone a perdu quinze points au classement constructeurs et doit payer une amende de 400 000 euros.

Une décision qui a été contestée par Ferrari, McLaren, Williams et, bien évidemment, Renault. Il n’en fallait pas moins pour voir Lawrence Stroll, propriétaire de l’écurie au travers d’un groupe d’investisseurs, sortir de ses gonds.

CES ACCUSATIONS SONT TOTALEMENT INACCEPTABLES ET FAUSSES 

Une réponse qui a pris la forme d’un long communiqué publié sur le site officiel de l’écurie qui, dès 2021, prendra le nom Aston Martin. Sans grande surprise, l’homme d’affaires canadien défend son écurie et son honneur.

« Je ne m’exprime pas souvent publiquement, mais je suis extrêmement en colère contre toute suggestion selon laquelle nous avons été malhonnêtes ou avons triché, en particulier les commentaires de nos concurrents. Je n’ai jamais triché de ma vie, tonne Lawrence Stroll. Ces accusations sont totalement inacceptables et fausses. Mon intégrité, et celle de mon équipe, sont indiscutables. Tout le monde chez Racing Point a été choqué et déçu par la décision de la FIA et maintient fermement notre innocence »

Revenant ensuite sur la complexe procédure mise en place les autorités sportives, qui confirment que si les écopes de freins de la RP20 répondent au règlement technique, elles sont contraires au règlement sportif, le Canadien critique la FIA elle-même.

« La FIA n’a fourni aucune orientation ou clarification spécifique quant à la manière dont la transition vers les pièces listées pourrait être gérée dans l’esprit et l’intention du règlement, critique Lawrence Stroll. Le règlement, tel qu’il est rédigé, indique qu’après 2019, aucune autre information sur la conception des écopes de frein ne pouvait être partagée ou acquise. À ce stade, ce que vous savez et avez appris, ce sont vos propres informations. À partir de ce moment, vous êtes seul. C’est exactement ce que nous avons fait. »

STROLL REMONTE CONTRE LES ECURIES AYANT FAIT APPEL STROLL REMONTE CONTRE LES ECURIES AYANT FAIT APPEL

RENAULT, FERRARI, MCLAREN, WILLIAMS ET RACING POINT FONT APPEL APRÈS LA SANCTION DE MERCEDES ROSE

LES 24 HEURES DU MANS 2020 SANS PUBLIC

FORMULE E: MAXIMILIAN GÜNTHER GAGNE À BERLIN

SUIVEZ L’ACTU F1 EN TEMPS RÉEL AVEC F1LEAD SUR Facebook ET Twitter

NEWSLETTER