Connectez-vous avec nous

F1 NEWS

L’AVENIR DE RENAULT EN FORMULE 1

Publié

au

L avenir de Renault en Formule 1 2020 F1Lead com
© IMG

L’avenir de Renault en Formule 1 fait l’objet d’un examen minutieux au sein du groupe, mais le chef d’équipe Cyril Abiteboul affirme désormais avoir reçu des signes positifs.

Après l’arrestation de l’ancien PDG Carlos Ghosn, l’avenir de Renault en Formule 1 semblait clairement remis en question, mais le patron de l’équipe, Cyril Abiteboul suggère maintenant que le constructeur français continuera sa grande aventure dans la catégorie reine du sport automobile. « J’ai toutes les raisons de croire que nous serons ici à long terme », dit-il.

Cependant la nouvelle directrice générale intérimaire Clotilde Delbos a annoncé en octobre qu’elle aura besoin d’un bilan complet sur toutes les activités du programme Renault F1, vu les résultats négatifs de l’équipe en Formule 1. Une perte de 141 millions d’euros en 2019 pour le groupe Renault-Nissan, des ventes en baissent de 3,4% et de potentielles fermetures d’usines en France qui ont été annoncées cette semaine.

Mais ce qui est plus important pour Abiteboul, c’est le fait que Luca De Meo soit maintenant nommé nouveau directeur général. C’est d’ailleurs lui qui prendra le relais en juillet 2020. « La nouvelle la plus importante est que Clotilde Delbos restera la directrice générale à l’arrivée de De Meo. Cela signifie que tout ce qu’on prépare avec Mme Delbos aujourd’hui s’appliquera malgré l’arrivée de De Meo. »

Le patron de l’équipe estime que l’actuelle directrice est consciente de l’effet marketing que va engendrer l’engagement en Formule 1, même si cela coûte actuellement cher. « Financièrement, la Formule 1 est un coût, mais c’est aussi une valeur. C’est un investissement », dit-il.

Et cela devrait être encore mieux les années à venir: « Plus la part du marché augmente, plus les coûts s’améliorent », a déclaré Abiteboul. Une meilleure répartition d’investissement, une limite budgétaire et des règles moteur stables devraient convaincre Renault qu’un engagement en Formule 1 a du sens. « Ce nouveau règlement technique 2021, peu importe comment vous le percevez, pointe dans la bonne direction. »

Renault est de retour en Formule 1 avec une équipe d’usine depuis 2016, mais attend toujours ses premiers succès. Alain Prost, membre du conseil d’administration de Renault Sport, avait critiqué le changement constant de stratégie cette semaine : « Nous entrons, nous sortons, nous entrons, nous sortons, nous nous battons avec Red Bull, nous nous battons avec McLaren. Et encore! », dit le Français.

Il admet que les nouvelles menaces de sortie le préoccupaient. « Nous ne pouvons pas non plus négliger tous les problèmes avec le directeur général surtout après le changement complet de l’organisation », explique le quadruple champion du monde. Mais il souligne également que si les nouveaux membres sont concernés d’une part, ils sont également motivés d’autre part pour la Formule 1.

« Néanmoins, en tant que grand constructeur, nous ne pouvons pas accepter d’être aussi loin par rapport à nos concurrents », précise-t-il. « Où nous étions l’année dernière au classement était déjà une chose intolérable. Nous ne pouvons pas rester dans cette position, nous avons donc dû montrer que nous pouvions nous améliorer. »

VOUS ALLEZ AIMER

LE CIRCUIT HISTORIQUE D’IMOLA VEUT REMPLACER LE GP DE CHINE

ROSBERG : MOTEUR HONDA FOURNIT PLUS DE PUISSANCE QUE CELUI DE MERCEDES

ROMAIN GROSJEAN ENVIE LA NOUVELLE GÉNÉRATION DE PILOTES

PHOTOS – SCUDERIA ALPHA TAURI HONDA DÉVOILE SA F1 2020

« LE MOTEUR RENAULT PIRE PARTIE DE LA MCL35 »

F1 2020 MERCEDES : UNE CONFIANCE TOTALE RÈGNE

NEUF DÉTAILS SUR LA MCLAREN MCL35

HAMILTON: « UN SIGNE DE FAIBLESSE QUAND CHARLES ET MAX PARLENT DE MOI »

Suivez l’actu F1 en temps réel avec F1Lead sur Facebook et Twitter

L’AVENIR DE RENAULT EN FORMULE 1

L\'AVENIR DE RENAULT EN FORMULE 1




NEWSLETTER