Connectez-vous avec nous
//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

ESSAIS F1 2019

POURQUOI FERRARI EST EN TÊTE AUX ESSAIS DE BARCELONE F1?

Publié

au

pourquoi ferrari est en tête aux essais de barcelone f1?
© Scuderia Ferrari Mission Winnow

Nous analysons les chiffres des essais hivernaux de pré-saison de Formule 1 de 2019 à Barcelone pour savoir qui est rapide et qui ne l’est pas.

La météo était clémente pour la première semaine d’essais de la F1. Le ciel de Barcelone a été dégagé pendant les quatre jours et les températures ont été agréablement douces. Même le vent notoire qui régnait généralement dans la vallée des Pyrénées au début de l’après-midi n’était pas vraiment évident, donnant ainsi une régularité rare dans les conditions de piste.

En conséquent, la situation concurrentielle entre les nouvelles voitures était plus claire qui n’est habituellement pas le cas à ce stade de la pré-saison. Comme toujours, il convient toutefois de comparer les voitures dont la charge de carburant est inconnue. Pourtant, un modèle commençait à émerger, le soleil espagnol éclairant la hiérarchie initiale.

Vous avez peut-être vu les temps à la une qui ont permis à la Renault de Nico Hülkenberg d’être la plus rapide de la dernière journée devant Toro Rosso d’Alex Albon. Mais ces temps ont été réalisés avec les plus tendres, C5 (à peu près équivalent à l’ancien hyper soft). Selon Pirelli, il existait une différence de 0,6s à peu près entre le C5 et le C4 (équivalent à des super soft), le C4 et le C3 (soft ou tendres ) et le C3 à C2 (Medium).

Lorsque nous éliminons les compensations de pneumatique, la situation concurrentielle semble correspondre de très près à ce que les équipes rapportaient elles-mêmes: la nouvelle SF90 de Ferrari a fait son entrée sur le terrain comme une fusée, admirablement, cohérent et fiable. Sebastian Vettel et Charles Leclerc étaient tous les deux ravis de la voiture, Vettel la décrivant comme le meilleur test de pré-saison qu’il ait jamais expérimenté.

En piste, on aurait pu leur laisser toutes sortes de libertés, notamment avec Leclerc, en train d’expérimenter avec quelle rapidité il pouvait freiner, avec quelle limite il pouvait s’en tirer. Il était à noter à quel point ils devenaient plus tôt que quiconque au pouvoir, sentir la stabilité et aller de l’avant.

De cette façon, il rejoignait les tronçons d’accélération entre, par exemple, la sortie du virage 1 et le début du virage 2, visiblement mieux que toute autre pilote. Vettel et Leclerc se sont partagés la voiture tous les quatre jours et ont généralement suivi la même vitesse – à environ 0,4 secondes de différence, lorsque les compensations de pneus ont été prises en compte.

Maintenant, nous ne savons pas définitivement si cela a été réglé avec des charges de carburant équivalentes aux Red Bull et Mercedes. Mais ce serait inhabituel si ce n’était pas le cas. Le programme des équipes, compte tenu des conditions de piste parfaitement dégagées, consiste en des tests de corrélation aérodynamique initiaux (comme le montrent les différents morceaux de métal accrochés aux voitures autour des ailerons, des sidepods et des ailerons), suivis d’une séquence de tours de plus en plus longue avec une référence charge de carburant et la comparaison de divers composants.

Des simulations de course complètes, avec des durées de course complètes et des arrêts «en direct» ne sont généralement tentées que la deuxième semaine. De même, des simulations complètes qualifiantes et faibles en carburant. Il n’y avait aucune preuve de l’un ou l’autre dans cette première semaine. Nous avons donc eu une série de tours multiples, assez pour voir les tendances et sans aucune raison de supposer que quelqu’un utiliserait une charge de carburant d’un ordre de grandeur différent de celui de quelqu’un d’autre.

Compte tenu de tout ce qui précède, voici à peu près à quoi il ressemblait si nous corrigeons tous les temps en fonction du pneu le plus dur utilisé (le C3).

PositionTeamLap time
1Ferrari1min 17.4sec
2=Red Bull and Mercedes1min 17.8sec
4=Renault and Alfa Romeo1min 18.5sec
6McLaren1min 18.6sec
7Toro Rosso1min 18.8sec
8Haas1min 19.1sec
9Racing Point1min 19.7sec
10Williams1min 21.5sec

Sans surprise, il semblerait que nous ayons le même groupe d’élite des trois meilleures équipes que lors des dernières saisons. Au sein de ce groupe, Mercedes n’est jamais entièrement satisfaite de l’équilibre de la nouvelle W10 et il est évident que les pilotes sont plus occupés.

Deux versions différentes de la suspension avant ont été essayées, mais aucune des deux n’a donné à la voiture l’équilibre recherché par Hamilton et Bottas. Il ne serait pas surprenant de voir une voiture bien améliorée la semaine prochaine après que les experts aient analysé les résultats de cette semaine.

Red Bull a connu une première semaine d’essais inhabituellement fiable . Il n’existait aucune preuve de manque criant de puissance de la part de Honda (bien que les modes haute puissance de tout le monde ne soient vraisemblablement observés que lors des simulations de qualification de la semaine prochaine) et cela a fonctionné de manière fiable dans les Red Bull et Toro Rosso. La RB15 semblait réactive et agile, mais comme la stabilité de la Ferrari.

Le meilleur du reste est apparu comme une affaire serrée entre Renault et Alfa Romeo. L’ancienne équipe Sauber, a mis au point une autre voiture très originale (l’aileron avant) et Kimi Räikkönen a déclaré qu’elle se sentait bien.

Le temps de la McLaren ci-dessus est tirée d’un tour réalisé par Lando Norris mardi avec les pneus les plus dur. Mais cela ne se reflétait pas dans quoi que ce soit que le MCL34 a fait toute la semaine, suggérant que le pneu C2 avait un décalage moins important que celui attendu par Pirelli ou que Norris en tirait un tour très spécial. Généralement, la McLaren se situe à l’arrière de ce groupe de milieu du classement.

Williams ne s’est présenté que pour les deux derniers jours , n’ayant pas terminé le FW42 à temps. L’équipe est clairement en désarroi pour le moment.

Mark Hughes expert en F1, qui est actuellement rédacteur en chef du Grand Prix pour le magazine Motor Sport et il a publié plusieurs livres sur la F1.
f1-lead-f12019-pourquoi-ferrari-est-en-tete-aux-essais-de-barcelone-f1
© Scuderia Ferrari Mission Winnow
F1 2019 :POURQUOI LES MODIFICATIONS AÉRODYNAMIQUES DE LA F1 EN 2019
Lire aussi : LECLERC : LA FERRARI EST MERVEILLEUSE À PILOTER
Voir aussi :F1 2019 : LE BILAN EN CHIFFRES DE LA SEMAINE ÉCOULÉE
Suivez l’actu F1lead sur Facebook et Twitter.

ESSAIS F1 2019

VIDÉO : RENAULT S’ENTRAÎNE AUX ARRÊTS AU STAND

Publié

au

Par

f12019_f1lead_VIDEO RENAULT F1 NE PERD AUCUNE SECONDE
© Renault F1 Team

À la fin de la semaine d’essais de Formule 1 2019 à Barcelone, il restait un peu de temps pour l’équipe Renault afin de s’entraîner sur les arrêts au stand. En raison du drapeau rouge provoqué par Kevin Magnussen.

Le soleil se couche à Barcelone et l’équipe Renault en vidéo s’entraîne sur les arrêts au stand en vue du premier Grand Prix de la saison.. C’est la meilleure façon de bien finir les essais hivernaux de 2019.

f12019_f1lead_VIDEO-RENAULT-F1-NE-PERD-AUCUNE-SECONDE_pistoler
F1 2019 :HELMUT MARKO ” HONDA MIEUX QUE RENAULT “
F1 2019 :RENAULT F1 : NICK CHESTER «NOUS AVONS EU QUELQUES PROBLÈMES»
Lire aussi :RENAULT ADMET QUE RED BULL EST ENCORE PLUS RAPIDE AVEC HONDA
Lire aussi :SELON TAFFIN, RENAULT REMPLIT SA PROMESSE: “MAIS NOUS L’AVONS AUSSI FAIT PAR LE PASSÉ”
SUIVEZ L’ACTU AVEC F1 LEAD SUR FACEBOOK ET TWITTER.

Continuer la lecture

ESSAIS F1 2019

LE BILAN DÉTAILLÉ DES ESSAIS F1 2019

Publié

au

Par

f1lead_LE-BILAN-DeTAILLe-DES-ESSAIS-F1-2019
© Mercedes GP AMG F1 W10

Ce bilan sera constitué de deux analyses différentes sur ces essais hivernaux 2019. L’une comportera sur les voitures et une autre sur les pilotes.

En premier lieu, nous constatons que Ferrari a été la plus remarquable en ce début d’essais avec une fiabilité parfaite malgré les quelques problèmes d’échappement que l’on retrouve dans tous ses moteurs auxquels elle essaie d’y remédier. Au niveau du design et de la conception, (moteur, châssis, aérodynamique) ils ont présenté la voiture la plus optimale du plateau.

Toutes les simulations de courses réalisées que ce soit par Charles Leclerc ou Sebastien Vettel ont été parfaites avec un rythme surprenant qu’aucune équipe n’a pu égaler pour l’instant. Charles Leclerc vise la victoire et compte se surpasser tout comme Sébastien Vettel qui ne doit pas se laisser faire par son compagnon. Il a donc beaucoup plus de pression puisqu’il doit gagner ce championnat et saisir cette dernière chance, surtout que maintenant il a un package parfait. Il n’a plus le droit à l’erreur.

Nous assistons pour la première fois à une équipe de Mercedes perdue. Elle avait eu un nouveau package la première semaine d’essais et un autre nouveau package la deuxième semaine, cela prouve qu’ils ne sont pas sûrs de ce qu’ils font, contrairement à Ferrari qui progresse en étant déterminée.

L’équipe Mercedes est toujours en plein recherche, heureusement qu’elle n’est qu’à quelques millièmes de secondes d’écart de Ferrari et que les constats sur les longs runs prouvent que la Mercedes est toujours fiable.

Elle n’est pas aussi rapide sur un seul tour que la Ferrari mais elle vise le bon paramètre pour se rattraper. Ferrari sera forcément en avance jusqu’au grand prix de Barcelone. Tout le monde se pose la question à présent, Mercedes arrivera-t-elle à se rattraper cette saison 2019 face à une équipe redoutable comme Ferrari. Suite aux conclusions tirées de ces essais hivernaux, ça ne sera pas aussi facile.

Qui est à présent en 2ème position ou en 3ème avec ces deux équipes ?

La Red Bull comme à son habitude. Le moteur est fiable, et pour l’instant, aucun problème n’est encore apparu. Mais aucune nouveauté n’a été remarquée au niveau de la conception, comme l’aileron avant qui ne paraît pas intéressant. Pourtant, l’ingénieur Adrian Newey est connu pour ses innovations et sa créativité. L’équipe possède tout de même un package très solide (châssis,moteur et aérodynamique) d’après le résultat des essais .

D’après les simulations de courses effectuées lors des essais par Verstappen et Pierre Gasly, on sent que la Red Bull est moyennement au même niveau que la Mercedes, en décidant sûrement de ne pas montrer tout ce dont elle est capable. Elle va forcément tout donner au prochain grand prix d’Australie. Dans tous les cas, rien n’est certain.

Du coté des pilotes !

Bottas et Hamilton ont été réguliers, ils n’ont montré aucun signe d’inquiétude, mais plutôt un côté qui croit en la progression de leur équipe et une certaine motivation à rattraper le retard qu’ils ont avec Ferrari. Contrairement à Verstappen qui s’inquiète en poussant sans cesse son équipe à aller vers l’avant et en étant déterminé à remporter le championnat.

Le pilote français Pierre Gasly donne une impression de manque de confiance en lui par ses accumulations d’erreurs. S’il continue ainsi il risque d’être rapidement remplacé, car Red Bull est du genre à se méfier. On l’a vu dans le passé faire des changements de pilote au milieu de la saison, et Red Bull souhaite saisir toutes ses chances en prenant le moins de risques possible. C’est pour cela que Pierre Gasly doit faire attention et s’appliquer davantage.

Le pilote russe et le pilote Thaïlandais sont présents et peuvent facilement prendre sa place puisqu’ils sont aussi rapides et très forts. Espérons que Pierre Gasly se rattrapera et fera du bon travail lors des prochaines courses.

D’après les analyses et les statistiques lors des simulations des courses, la Torro Rosso, l’Alpha Romeo et la McLaren vont nous faire des surprises.

Cependant il est très difficile de déterminer qui est la meilleure de ces trois équipes. Selon des estimations et quelques analyses suite à cette période d’essais, un classement a été établi : En quatrième position, nous retrouverons Alpha Romeo avec Raikkonen et le jeune italien Giovinazzi qui est encore plus forte. L’équipe a travaillé sur l’innovation, et on le remarque sur son nouveau aileron, qui est le plus original du plateau.

Ensuite, Mclaren qui possède un package parfait. Une bonne voiture et des pilotes déterminés à se surpasser en la personne de Norris et Carlos.

Torro Rosso qui s’en sort très bien avec son package irréprochable et ses pilotes jeunes et motivés a marqué de bons points, ce qui est très avantageux.

En 7ème position nous avons l’équipe Haas, suivie de Renault qui nous a pas vraiment impressionné, sauf peut-être pour son nouveau moteur. L’avenir nous en dira plus.

Aucune grande amélioration de la part de Racing Point qui semble toujours avoir des problèmes.

Et enfin, Williams qui marque un léger retrait. Elle est pourtant capable d’être meilleure. On remarquera certainement une évolution au cours de ce début de saison 2019.

Rendez-vous au prochain grand prix qui aura lieu en Australie à Melbourne le 17 mars prochain. C’est là où nous assisterons au grand spectacle de cette compétition.

Barcelone (8e journée) – Classement

  • 1. Sebastian Vettel (Ferrari) 1’16”221 (110 tours)
  • 2. Lewis Hamilton (Mercedes) 1’16”224 (59 tours)
  • 3. Valtteri Bottas (Mercedes) 1’16”561 (71 tours)
  • 4. Nico Hülkenberg (Renault) 1’16”843 (50 tours)
  • 5. Daniil Kyvat (Toro Rosso Honda) 1’16”898 (128 tours)
  • 6. Carlos Sainz (McLaren-Renault) 1’16”913 (134 tours)
  • 7. Romain Grosjean (Haas-Ferrari) 1’17”076 (73 tours)
  • 8. Daniel Ricciardo (Renault) 1’17”114 (52 tours)
  • 9. Kimi Räikkönen (Alfa Romeo) 1″17” 239 (132 tours)
  • 10. Kevin Magnussen (Haas-Ferrari) 1’17”565 (94 tours)
  • 11. Max Verstappen (Red Bull Honda) 1’17”709 (29 tours)
  • 12. Sergio Pérez (Racing Point-Mercedes) 1’17”791 (104 tours)
  • 13. Robert Kubica (Williams Mercedes) 1’18”993 (90 tours)

Les temps au tour combinés 

  • Sebastian Vettel GER Scuderia Ferrari Mission Winnow SF90 1m 16.221s (Jour 4 Nouveau C5) 231 tours
  • Lewis Hamilton GBR Mercedes AMG Petronas Motorsport W10 1m 16.224s (Jour 4 Nouveau C5) 331 tours
  • Charles Leclerc MON Mission Scuderia Ferrari Winnow SF90 1m 16.231s (Jour 3 Nouveau C5) 168 tours
  • Valtteri Bottas FIN Mercedes AMG Petronas Motorsport W10 1m 16.561s (Jour 4 Nouveau C5) 249 tours
  • Nico Hulkenberg GER Renault F1 Team RS19 1m 16.843s (Jour 4 Nouveau C5) 262 tours
  • Alexander Albon THA Red Bull Toro Rosso Honda STR14 1m 16.882s (Jour 3 Nouveau C5) 221 tours
  • Daniil Kvyat RUS Red Bull Toro Rosso Honda STR14 1m 16.898s (Jour 4 Nouveau C5) 232 tours
  • Carlos Sainz ESP McLaren F1 Team MCL34 1m 16.913s (Jour 4 Nouveau C5) 264 tours
  • Romain Grosjean FRA Rich Energy Haas F1 Team VF-19 de 1m
    17.076s
    (Jour 4 Nouvelle C5) 209 tours
  • Lando Norris GBR McLaren F1 Team MCL34 1m 17.084s (Jour 3 Nouveau C5) 266 tours
  • Pierre Gasly FRA Aston Martin Red Bull Racing Honda RB15 1m 17.091s (Jour 3 Nouvelle C5) 201 tours
  • Daniel Ricciardo AUS Renault F1 Team RS19 1m 17.114s (Jour 4 Nouveau C5) 266 tours
  • Kimi Raikkonen ITA Alfa Romeo Racing C38 1m 17.239s (Jour 4 Nouveau C5) 245 tours
  • Lance Stroll CAN SportPesa Racing Point F1 Team RP19 1m 17.556 (Jour 3 Nouveau C5) 185 tours
  • Kevin Magnussen DEN Rich Energy Haas F1 Team VF-19 1m 17.565s (Jour 4 Nouveau C5) 278 tours
  • Antonio Giovinazzi ITA Alfa Romeo Racing C38 1m 17.639s (Jour 3 Nouveau C5) 170 tours
  • Max Verstappen NED Aston Martin Red Bull Racing Honda RB15 1m 17.709s (Jour 4 Occasion C3) 157 tours
  • Sergio Perez MEX SportPesa Racing Point F1 Team RP19 1m 17.791s (Jour 4 Nouveau C5) 192 tours
  • George Russell GBR ROKiT Williams Racing FW42 1m 18.130s (Jour 3 Nouveau C5) 259 tours
  • Robert Kubica POL ROKiT Williams Racing FW42 1m 18.993s (Jour 4 Nouveau C5) 220 tours
LE BILAN DÉTAILLÉ DES ESSAIS F1 2019
© Mercedes GP AMG F1 W10
Lire aussi :POURQUOI FERRARI EST EN TÊTE AUX ESSAIS DE BARCELONE F1?
F1 2019 :LEWIS HAMILTON : UNE DEMI-SECONDE DERRIÈRE FERRARI
Lire aussi :GASLY : L’UN DE MES PIRES ACCIDENTS DE TOUS LES TEMPS
F1 2019 :POURQUOI LES MODIFICATIONS
Lire aussi :AÉRODYNAMIQUES DE LA F1 EN 2019
Lire aussi : LECLERC : LA FERRARI EST MERVEILLEUSE À PILOTER
Suivez l’actu F1lead sur Facebook et Twitter.

Continuer la lecture

ESSAIS F1 2019

WILLIAMS REMERCIE LES EMPLOYÉS AVEC DES NOMS SUR LA VOITURE

Publié

au

Par

f1lead_williams remercie les employes avec des noms sur la voiture
© ROKit Williams Racing

Williams Racing est passée par des moments difficiles, la voiture n’était pas prête à temps pour les essais d’hiver et les rumeurs négatives qui circulent sur la tension de la chef d’équipe, Claire Williams, et du directeur technique, Paddy Lowe, se poursuivent depuis un certain temps.

Tous deux ont montré au cours des derniers jours que les choses vont mal à l’intérieur de l’équipe, mais que l’accent était désormais mis sur l’avenir et la confiance dans l’équipe. Tous deux ont également loué la loyauté et la solidarité des employés. En guise de remerciements, l’équipe conduit avec les noms de tous les membres de l’équipe sur l’aile arrière aujourd’hui. C’est très original comme idée et bravo pour cette initiative qui remercie toute l’équipe pour ses efforts.

WILLIAMS REMERCIE LES EMPLOYÉS AVEC DES NOMS SUR LA VOITURE  © ROKit Williams Racing
© ROKit Williams Racing
F1 2019 :NICK CHESTER : RENAULT EXPRIME SA SYMPATHIE POUR WILLIAMS
F1 2019 :PADDY LOWE : PAS DE RÉPONSE CLAIRE SUR LE RETARD DE WILLIAMS
F1 2019 : WILLIAMS 2019: UN NOUVEAU DÉPART
F1 2019 :WILLIAMS AU SOMMET AVEC ROKIT
F1 2019 : F1 CLAIRE WILLIAMS: ON VA SE BATTRE EN 2019
Suivez l’actu F1 en temps réel avec F1lead sur Facebook et Twitter.

Continuer la lecture

NEWSLETTER



Prochaine Course

GP Bretagne (12 - 14 juillet)
Heure françaiseSession
11h00 - 12h30Essais libres 1
15h00 - 16h30Essais libres 2
12h00 - 13h00Essais libres 3
15h00Qualification
15h10Course

CLASSEMENT F1 2019

1Lewis Hamilton

197
2Valtteri Bottas
166
3Max Verstappen
126

4Sebastian Vettel
123
5Charles Leclerc
105
6Pierre Gasly
43
7Carlos Sainz
30
8Lando Norris
22
9Kimi Räikkönen
21
10Daniel Ricciardo
16
11Nico Hulkenberg
16
12Kevin Magnussen
14
13Sergio Perez
13
14Daniil Kvyat
10
15Alexander Albon
7
16Lance Stroll
6
17Romain Grosjean
2

CONSTRUCTEURS F1 2019

1Mercedes
363
2Ferrari
228
3Red Bull Racing Honda
169
4McLaren Renault
52
5Renault
32
6Alfa Romeo Racing
22
7Racing Point
19
8Scuderia Toro Rosso
17
9Haas F1 Team
16
10Williams
00

CALENDRIER F1 2019

CALENDRIER F1 2019

Australie 17 mars
Bahrein 31 mars
Chine 14 avril
Azerbaïdjan 28 avril
l'Espagne 12 mai
Monaco 26 mai
Canada 9 juin
France 23 juin
L'Autriche 30 juin
Bretagne 14 juillet
Allemagne28 juillet
Hongrie04 août
Belgique01 septembre
Italie08 septembre
Singapour22 septembre
La russie29 sept.
Le japon13 octobre
Mexique27 octobre
Etats Unis03 novembre
Brésil17 novembre
Abu Dhabi01 décembre

Tendances